Le n’importe quoi des droits de diffusion

Posted on by 0 comment

Au cours de mes promenades sur le web, je suis tombé sur une publicité pour la loterie de l’état de Colorado réalisée par une « petite » agence américaine, Cactus.

Destinée à la diffusion en télévision pendant les jeux olympiques, cette publicité vante le côté divertissant des billets de loterie, en les comparant avec un singe jongleur, un géant sur un ressort et un jeune imitateur (assez bon d’ailleurs) de l’acteur Christopher Walken. Rien de bien passionnant.

L’agence met aussi la publicité à disposition sur YouTube pour s’offrir un petit buzz gratuit, mais je ne la vous montrerai pas.

Pourquoi? Parce que cette publicité est accompagnée du disclaimer suivant:

Please note that this spot can only be promoted online through Oct. 6. Starting Oct. 7, this spot must be pulled from all websites, or responsible parties may be subject to talent usage fees. If you have any questions, please contact Cactus PR Director Ashley Boyden at 303-455-7545.

Ce qui en français veut dire

Veuillez noter que ce spot ne peut être diffusé en ligne que jusqu’au 6 Octobre. A partir du 7 Octobre, ce spot doit être retiré de tous les sites internet ou leur responsables risque de devoir s’acquitter de droits d’exploitation. Si vous avez des questions, veuillez contacter le responsable PR de Cactus, Ashley Boden au 303-455-7545.

Et oui, on peut bloguer sur cette vidéo, mais si on le fait, on doit se souvenir dans 2 mois de venir la retirer de son site. En pratique, elle sera probablement retirée de YouTube (sur lequel le disclaimer en question n’est d’ailleurs par repris), et cela vous fait un article avec une vidéo non valide ce qui peut être frustrant pour le lecteur qui est tombé dessus par hasard ou suite à vos efforts SEO. Et frustrer son lecteur, c’est ce que tout blogueur se doit d’éviter (surtout s’il s’est déjà fait incendier pour des raisons similaires).

En résumé, pour empêcher un buzz de naitre, voici le A et le B:
A) Faire un spot moyen
B) Mettre des conditions ridicules à sa diffusion

On ne peut s’empêcher de se poser des questions sur la raison cette condition. Il s’agit d’une pub de 30 secondes assez banale pour des billets de loterie, pas du dernier Pixar. Il y a même la petite mention légale « Not an actual celebrity endorsment » lors de la scène de l’imitateur pour retirer tout vedettariat à coup sur. Qu’espèrent-ils véritablement tirer comme droits d’auteurs ou d’image de ce spot? C’est le singe qui a exigé des droits d’image après deux mois de diffusion?

Via Adrants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *