Le social networking deviendra-t-il mobile?

Posted on by 1 comment

iPhone AustraliaIl y a quelques semaines lors du YulBiz 3, Vinch demandait aux blogueurs de l’assemblée comment ils voyaient le web 3.0. Les plus sérieux ont répondu quelque chose qui tournait autour du web 2.0 mobile, d’autres ont parlé de quitter l’écran de leur ordinateur Asus Eee PC 901 🙂 pour se retrouver en face-à-face (voire avec du papier et un stylo).

Il s’avère que le passage des réseaux sociaux au mobile commence à se faire petit-à-petit subrepticement, sans bruit comme naissaient des MySpace et FaceBook il n’y a pas si longtemps que cela.

Je ne parle pas d’une simple version « mobile » de son réseau social préféré qui permet de mettre son statut à jour et voir ce que nos amis font, je parle de réseaux sociaux qui partent du mobile pour amener le réseau de derrière l’écran au contact réel. Comment? En général sur base de la technologie Bluetooth de notre GSM qui permet à l’appareil de détecter ses petits compagnons dans un rayon d’approximativement 20 mètres en espace ouvert. Deux initiatives basées sur ce principe ont été récemment lancées respectivement en Allemagne et en France: Aka-Aki et Pleex.

Passons ces deux services en revue.

Aka'AkiAka’aki a été lancé à Berlin au début de Septembre 2007, mais est maintenant disponible en version anglaise depuis le 9 avril.

Enfin, en version anglaise, tout est relatif, car le site souffre encore de nombreux manques au niveau de la traduction qui -quand elle est présente- est parfois digne des meilleures traductions automatiques de Google. Il ne suffit pour se faire une idée que de lire le slogan d’accueil.

Mobile new people
never met before
lots of fun sudenly

On comprend l’idée générale, mais mon professeur ne m’aurait pas laisser m’en tirer avec cela.

Le service mobile s’installe via le Bluetooth de votre PC Windows ou votre Mac ce qui évite de longs et couteux téléchargements mobiles (l’application fait 600Kb), mais empêche les titulaires d’un PC fixe sans Bluetooth ou les utilisateurs de Linux de l’installer complètement, ce qui limite la profondeur de mon test. De toute façon, je ne comptais pas aller à Berlin ce week-end, bien que ce soit une des villes que je dois encore visiter, mais je digresse grave et vous vous foutez probablement de mes projets (enfin, désirs) de vacances.

Le site propose une petite vidéo de présentation en anglais aux doux accents germaniques (je sais, je suis taquin) qui en explique le principe de base en suivant les pérégrinations de Stefanie.

http://www.youtube.com/watch?v=ibc5HiVwWUc]

Comme vous pouvez le constater Aka’Aki est très orientés rencontres, loisirs et chat. Votre mobile détecte les autres membres présents aux alentours, vous permet de voir leur profil et leur envoyer un message. Aussi votre site garde en mémoire tous les autres membres que vous croisez au fil de vos pérégrinations ce qui permet -par exemple- de chatter avec le membre qui se trouve tous les matins à 7h14 dans le même train que vous.

PleexLancé par la société Maeglin de Montpellier, le service Pleex m’a été présenté par Matthieu qui a récemment lancé le blog « Les zaccro du mobile » sur lequel il propose infos et vidéos en général humoristiques sur tout ce qui a attrait aux développements mobiles. A la base, Pleex se présente en fait sous un angle différent de celui du réseau social mobile: Pleex est présenté par ses concepteurs comme un outil de sauvegarde des données présentes sur votre téléphones portable telles que le précieux répertoire que vous avez mis des heures à remplir, les photos et autres…

Ensuite, et c’est la raison pour laquelle je classe Pleex dans les réseaux mobiles, l’outil se présente comme une plateforme d’échange de fichiers et -à l’instar de Aka’aki- permet de détecter d’autres membres dans le rayon de portée du bluetooth, de chatter avec eux, de partager ses goûts… Afin de stimuler l’emploi la plateforme se base aussi sur une série de concours et un système de points.

Ici, l’application s’installe sur base d’un SMS que la plate-forme envoie à votre mobile… pour autant que vous soyez titulaire d’un numéro de portable français.

Il s’agit de deux exemples parmi d’autres, d’autres joueurs rentrent dans la danse comme les français de Mobiluck. Mais celui qui sera probablement à surveiller de très près dans les mois qui viennent est le danois ZYB acquis il y a moins de 10 jours par le géant Vodaphone pour plus de 30 millions d’euros.

Note: La photo de l’iPhone avec fond d’écran Windows XP est tiré du blog PhotoShop Disasters découvert via Bleebot.

Category: Internet | Tags: ,

One comment on “Le social networking deviendra-t-il mobile?

  1. « je parle de réseaux sociaux qui partent du mobile pour amener le réseau de derrière l’écran au contact réel […] de détecter ses petits compagnons dans un rayon d’approximativement 20 mètres en espace ouvert. »

    Lorsqu’on se trouve à 20 mètres, je connais un moyen de détection plus efficace : la vue… lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *