Les 3 minutes de kitsch #27 – Baltimora

Posted on by 0 comment

Après la découverte de Kano la semaine dernière, il était à prévoir que les trois minutes de Kitsch s’abreuvent de cet Italo disco auquel j’avais très peu touché jusqu’à présent. Et croyez-moi, il y a matière pour quelques semaines ;-).

D’ailleurs, je vous propose cette fois un très grand classique que vous avez tous connus (enfin, ceux d’un certain âge, je sais, je sais), il s’agit de Maurizio Bassi l’homme qui a fait un hit International en 1985, premier dans les hit-parades d’Europe et d’outre Atlantique. Quoi? Vous ne connaissez pas? Et si je vous dit Tarzan Boy par Baltimora, ça réveille des souvenirs, non?

C’est marrant, bien que tourné à une époque où Internet n’était qu’un concept militaire, je trouve que le première images du clip font très page web 1.0: comme quoi, on peut être très Kitsch et précurseur à la fois…

http://www.youtube.com/watch?v=_r0n9Dv6XnY]

En plus du côté kitsch du clip, j’ai essayé de m’intéresser aux paroles pour en comprendre la profondeur. Le premier couplet donne ceci:

Jungle life
I’m far away from nowhere
On my own like Tarzan Boy
Hide and seek
I play along while rushing cross the forest
Monkey business on a sunny afternoon
Jungle life
I’m living in the open
Native beat that carries on
Burning bright
A fire the blows teh signal to the sky
I sit and wonder does the message get to you
Oh, oh, oh, oh, oh, oh, oh, oh, oh, oh, oh

Jusqu’à présent, je croyais ma connaissance de l’anglais convenable, mais là, je ne saisis pas l’entièreté du message. Tu m’expliques, oh, lecteur?

A la semaine prochaine pour une nouvelle dose d’Italo Disco Kitsch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *