Un site pour employés en mal de vengeance?

Posted on by 0 comment

Note Ton EntrepriseAprès le succès (dans la presse judiciaire) du site Note2be qui permettait aux petits étudiants français de noter leurs professeurs, voici le site qui permet aux camarades travailleurs de se venger de ce patronat qui les opprime: « Note ton entreprise« .

Au départ intéressante, l’idée propose, je cite « à tout un chacun de s’exprimer librement et honnêtement sur son entreprise, de façon anonyme. »

Il est donc possible pour vous et moi de retrouver (ou d’inscrire) votre entreprise et de laisser un score accompagné d’un commentaire obligatoire sur les conditions de travail auprès de votre employeur. Intéressant aussi, dans le cadre d’un processus de recherche d’emploi, de lire des avis de l’intérieur sur la société qui cherche à vous attirer.

Seulement, un mot dans le descriptif repris ci-dessus, remet une grande partie de la crédibilité en question: anonyme. C’est là que la perversité du web 2.0 sort de son trou. Bien qu’il soit compréhensible qu’il est difficile d’aller écrire sur le web que son patron est un crétin, le fait que ces commentaires soient anonymes permet tous les excès, même s’il y a probablement un système de filtrage après coup.

Note Ton EntrepriseJ’ai parfaitement su laisser un commentaire anonyme (et positif pour l’exemple) pour une société dont je suis client et ce commentaire est apparu sur le site sans autre forme de procès: la porte est donc ouverte aux concurrents malveillants, aux clients mécontents, et aux employés en soif de vengeance.

De plus, l’ensemble du site cache derrière un beau design un concept de gestion de données simpliste qui devrait probablement amener à une grande confusion si le contenu venait à prendre de l’ampleur. Par exemple 5 commentaires sur la banque BNP Paribas sont répartis sous 3 orthographes différentes.

J’appelle ça du web 2.0 de haute voltige sans filet; pas convaincant du tout. A mon humble avis, si la formule reste inchangée, ce site fera probablement parler de lui… pendant deux semaines avant de tomber aux oubliettes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *