Histoire bien belge – de l’interprétation des chiffres

Posted on by 0 comment

Ce weekend, le journal gratuit Néerlandais Dag a réalisé un sondage auprès de ses concitoyens concernant leur position face à une éventuelle fusion avec la Flandre. En bref, les résultats sont 45% pour et 49% contre: dans le genre indécis, on fait difficilement mieux.

Par contre, la présentation de ce résultat par les médias francophones et néerlandophones donne à réfléchir: en effet, coincé dans un hôtel amstelodamois hier soir, j’ai eu l’occasion de voir ce reportage de la première chaîne de la VRT  dont le sujet est la moitié des néerlandais est en faveur d’une fusion avec la Flandre, et le reportage nous explique en long pourquoi.

[youtube uapcJTsGask]

Cela rassure quelque part de savoir que la raison principale des gens qui voient une fusion sont, la langue, le fun et la gastronomie.  Peut-être de quoi faire relativiser certains. Blague à part, il est flagrant que le reportage mets plus en valeur les avantages que les inconvénients de la fusion et sous-représente, voire ignore, les 49% de non.

Là où cela devient « amusant », c’est la vision de la RTBF sur cette même enquête: ici l’approche et le titre disent tout, « Les Hollandais ne veulent pas des flamands » comme l’explique le reportage de la RTBF.

Ce petit exemple qui montre comment les médias de part et d’autres du pays arrivent à présenter une information factuelle telle que « 49% » donne franchement à réfléchir. Y a-t-il autant de mésentente entre communautés que les médias nous le disent?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *