Les 3 minutes de kitsch #0 – Plastic Bertrand

Posted on by 4 comments

Je viens de décider de me lancer dans une nouvelle série hebdomadaire, chaque semaine, je vous offrirai une vidéo de musique kitsch d’époque. J’essayerai d’aller un peu plus loin que les morceaux classiques et de montrer autre chose de toutes ces vedettes que vous connaissez.

Tout d’abord, un peu de culture: Kitsch (ou Kitch) vient du bavarois (la langue, pas le gâteau) du 19e siècle kitschen qui signifie « rénover », « revendre du vieux » et ce dit donc d’un style qui reprend des éléments démodés ou populaires et considérés de mauvais goût par la culture établie… (Il en jette, mon Petit Robert, n’est-ce pas? ;-))

Je vais donc vous revendre du vieux…

Je commence avec une vedette du disco belge, Roger Jouret, plus connu sous le pseudonyme Plastic Bertrand, non pas avec le célèbre « Ca plane pour moi », mais avec la vidéo qui a fait peur a beaucoup d’enfants à l’époque de sa sortie, « Tout petit la planète ». C’était en 1978.

4 comments on “Les 3 minutes de kitsch #0 – Plastic Bertrand

  1. J’espère que tu ne vas pas que t’axer sur le kitch belge (ouais ouais, y’a de la matière !!) parce que les Français vont encore en faire des gorges chaudes, on est trop fort nous ! hihi

    En tout cas, Plastic, il avait bien compris qu’en bougeant la tête devant un spot, ça fait des faisceaux de lumière.

  2. Ne t’inquiète pas, j’ai quelques petites perles en magasin et, même si je commence par la Belgique, j’ai un monde à parcourir. Mais je n’en dis pas plus pour l’instant

  3. Très bonne cette idée…j’adore le kitsch moi ! lol
    Je ne crois pas que le sous-titrage soit d’origine…plutôt la personne qui l’a encodé (waow la qualité de l’encodage vidéo ! Bon je ne fais pas mieux moi certes :P)

    Et c’est vrai que le kitsch c’est international même si la culture francophone nous « parle » plus dans nos souvenirs.

    Question subsidiaire : est-ce que le kitsch n’est pas « in » voire  » hype » (au moins au niveau vestimentaire) de nos jours ?

  4. @daria: évidemment que c’est « in », en fait, je suis un précurseur mais vous ne le savez pas encore ;-). Quant à la qualité de l’encodage, j’admets mais c’est le pris à payer si on ne veut pas se limiter aux grands classiques…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *